Les poèmes vogons sont à la poésie ce que la musique militaire est à la musique, aurait pu dire un monsieur célèbre mais clamsé. Il aurait pas tout à fait eu tort, mais pas tout à fait raison non plus.

Nous avons retrouvé les poèmes les plus exécrables d’un certain vogon répondant (malheureusement) au nom de Fizz Jean-Padtriq. La rumeur dit qu’il aurait pris ce pseudonyme artistique après un bref voyage touristique autour d’une planète globalement inoffensive.

Entrons donc dans l’âme de la poésie vogonne (ou vogone ?).


Ourage ! En dépotoir…

Ah, mes trapèzes en souffrance vagale
L’âge d’un pachyphobe archétypique et ruftre
M’écrase les binoples aux relents vermoulus
Jamais la molle jeunesse ne régurgitera sa floubouillance
L’oubli, le blob abyssitésimal, me rappelle en morvant
Il m’ébourache et esplaffe tout mon méso-univers blueux
Ourage ! Ourage ! En dépotoir à frime…
Perdons la lube lèvre mais grognons du grados
Chef du kabé chef est demain votre pesteur.

Titipot de mouss’départ

A fin, festof, gobelets et carnicahuètes
Titipot de mouss’départ pour ol’grad aux poils gris
Circulage du jus d’broute et blabla du capcap
On rud’papote bi fort sec jusqu’à creuyer creuyer !
« O’sta ! » creuy’alors el capcap qui veut blater deux coups
Et la clique farm’ clap clap pour fisser trakil vrai
Ça encoute el dox blable en tissant moustaraches
Pis t’on gob carnica, on blublute, broute et coula
A l’heure du gentien formulaire, c’est le clap clap du cap
Ca retourne à turbtaf, le broulot a ‘toujours prio-MAX.

Mon bourre-paf

Il circulait barlez’ et goûter, le bourre-paf
Il humait max le granu bouillant
L’avait du grib-grib sur pitons avec dessin de boustiole
Qu’on fait si non-zieutée, jamais crochu-chopée
Au bourre-paf le sur-tête couleur étoile naine
M’a transmis des blablas tant que brumait la nocte
Et pis l’a tracé, tipar, broumax mon pleur égal
Jam’vu bis, sak’crevousse, à réuse j’ai zip sa tof
Et rempli un formulaire AX-3B-2A pour filer un vol de palpite.

Gerbi et bouffe-gerbi

UUUh ! Grand bugget morchelyque à blorb grumeux
Ravis vogons délictueusent et rejettent aussi de go
Splash, renardos, flacotte au sol bileux
Gerbiorama maousse, les costauds lapent en bis
Et récupent en sous-bouffe, gratis jamais dégueux
La blotte marieuse exclaffe et poustillone
Ca rigàgaga, vener max, toupette de baffes
Et termine en explo de broutimax !