Tom Cruise s'amuse chez Oprah

De quoi faire sauter Tom Cruise sur un canapé.


Mais non, cette photo n’est pas de moi. Je vous propose aujourd’hui un texte. Ce texte, niveau forme, est entre le poème et la chanson… disons que c’est écrit sur le rythme de « Manty » (par Sébastien Tellier).

Quand au fond… et bien c’est directement inspiré par cet été durant lequel j’ai eu la chance de participer au festival d’Avignon au sein d’une compagnie d’improvisation théâtrale. Or, à l’époque (2009), l’église de scientologie disposait de locaux en plein centre ville d’Avignon (ils ont déménagé depuis, snif, et je dois me contenter des raëliens à Montpellier). Et comme nous passions beaucoup de temps à parcourir ce centre pour y distribuer nos tracts (et comme il y avait un bon glacier à côté des scientos) j’ai flâné assez souvent par là.

Jusqu’au jour où je vois quelques personnes de blanc vêtues (enfin c’est comme ça que je m’en rappelle parce qu’elles me rappelaient les Hare Krishna qu’on voit dans Y a-t-il un pilote dans l’avion ou dans Zak McKracken) en train d’utiliser différents instruments de musique (dont des maracas) pour attirer le chaland dans leur centre.

PIQUE PAR UNE CURIOSITÉ SANS BORNE POUR LES CONNERIES DE CE GENRE, je suis rentré et on m’a proposé LE classique la scientologie : UN TEST DE STRESS GRATUIT ! (allons, n’oublions pas leur deuxième gros classique, leur test psychologique relou disponible sur internet)

S’en suit une scène aussi ridicule qu’amusante sur laquelle je reviendrai en détail dans un bout de mon autobio, mais qui m’a déjà inspiré deux pièces de théâtre (dont une qui a pu être jouée et qui mettait en valeur précisément ce test de stress) ainsi que cette pseudo-chanson (que je ne pense pas chanter moi-même un jour… mais avec une bonne synthèse vocale pourquoi pas).

Dans le domaine des petits détails, j’écoutais justement beaucoup pendant cet été 2009 à Avignon deux artistes : Sean Lennon et Sébastien Tellier. J’avais prévu d’écrire durant ces quelques semaines un bon paquet de chansons… je ne peux pas dire que beaucoup de choses biens en soient sorties, mais c’est clairement Manty qui m’avait le plus inspiré pour ça. J’avais réalisé à l’époque une ou deux merdes dessus… mais c’est bien plus tard, en août 2016 pour Numéro Zéro, que je m’y suis remis plus sérieusement pour pondre ANTI-STRESS, dont je vous propose la lecture sans plus attendre :

PS : en 2009 lors du festival j’ai pu voir un spectacle de danse qui m’a beaucoup marqué (je vais pas souvent voir de la danse, mais c’était vraiment cool donc je devrais peut-être le faire plus souvent) : PAZZI de la Compagnie Interface (une compagnie suisse), joué au Gilgamesh. Un spectacle basé sur la vie de Marie-Madeleine de Pazzi.

Fraîchement tatoué de la même bestiole, j’avais bien aimé aussi L’Odyssée du Scarabée. Une simple lecture de textes de Jean Henri Fabre au Théâtre de la Poulie (le nom de l’artiste n’apparaît même pas sur le tract), mais c’était fort sympathique 🙂