Il paraît qu’il y a encore des gens parmi vous qui s’ennuient. Voilà des trucs à tester.

En PDF c’est mieux :


53. Acheter de l’huile de CBD et y faire tremper sa beuh puis trimbaler ça comme ça si les flics t’arrêtent c’est bon ça a l’air légal (enfin c’est pas si sûr, on en entend des vertes et des pas mûres).

54. Fabriquer un fauteuil roulant à partir d’un gros fauteuil à l’ancienne bien confortable. Attacher devant des chiens pour qu’ils tirent le fauteuil. Si c’est l’hiver, porter une fausse barbe blanche.

55. Faire un jeu mixant « escape room » et « jeu vidéo » comme l’expérience de sous-marin steampunk qu’on retrouve à Montpellier et Paris. Sauf que là ça se passe dans une espèce de bombardier B17 avec des tourelles assaillies par des chasseurs de différentes sortes (dont des Stuka-like qui font des bruits de sirène en piquant depuis le soleil). Peut-être ajouter un côté ouf du genre « pour un groupe sur 100 on fait entrer un animateur en pleine partie, grimé en zombie, pour faire comme dans Metal Hurlant et le B17 zombifié, mais par contre faudrait qu’on puisse faire un truc côté gameplay ou alors ça arrive à la fin de la session si de toute façon tout est perdu » (penser aussi à demander avant aux gens s’ils acceptent d’avoir un peu la frousse)

56. Pareil que précédemment mais dans un vaisseau spatial.

57. S’enfermer dans une cabane isolée pendant un an (prévoir de la lecture et de quoi noter, et puis aussi bien sûr des trucs à manger et de quoi boire à proximité). Ne pas dire un mot pendant tout ce temps. Ne pas chantonner. Essayer aussi de ne pas faire « ouille » quand on se tape avec un marteau ou quand on se cogne le petit orteil contre un meuble. Après un an, tâcher d’avoir une première phrase assez cool à prononcer (du coup mieux vaut éviter de se rendre tout de suite dans une supérette pour acheter une barre chocolatée).

58. Concevoir un jeu de société qui serait jouable en « multi-tables » dans le sens où plusieurs groupes pourraient jouer de leur côté mais influencer et recevoir de l’influence des autres tables. Soit les tables sont dans un même lieu et certaines personnes sont chargées de faire transiter des infos quand c’est nécessaire, soit elles se trouvent à longue distance et une appli téléphonique permet d’assurer une liaison via internet.

Exemples de thèmes et mécaniques de base envisageables :

– colonies de fourmis dont le but est de chasser des humains qui s’installent dans le coin (gestion de ressources, exploration, combat contre la faune, augmentation d’une jauge d’exaspération des humains) ;

– conquête spatiale à grande échelle, chaque table représentant un univers parallèle dans laquelle plusieurs civilisations sont en compétition (gestion, exploration, commerce, combat, recherche) ;

– usines de fabrication de on-se-fiche-de-quoi (planification et optimisation de chaînes de montage) ;

– différents cercles des enfers (récolte d’âmes, exploitation et torture de ces dernières).

Exemples de mécaniques multi-tables envisageables :

– bourse centrale d’échange de ressources ;

– menaces globales que les tables doivent affronter ensemble ;

– possibilités de se mettre des bâtons dans les roues (envoi d’obstacles ou vol de ressources) ;

– etc.

59. Fabriquer un labyrinthe en bois sur plusieurs niveaux (chaque étage faisant environ 20 centimètres de haut). Y faire évoluer de petits robots roulants télécommandés avec caméras. Se promener à plusieurs dedans (organiser des courses, des laser games, etc.). Si au bout d’un moment on finit par s’ennuyer un peu parce que c’est toujours pareil, ajouter aussi des hamsters.

60. Utiliser de vieux textes du domaine public (comme des nouvelles et petits romans du XIXe siècle) pour réaliser des PDF un peu stylés qui donnent envie d’être lus (avec une jolie couverture par exemple). Distribués gratuitement (c’est du domaine public après tout). LE TWIST : on a inséré dans le texte de nouveaux paragraphes (ou parfois juste de simples phrases ou mots). Dans certains cas, du texte qui pourrait se confondre avec le style original, et qui n’ajoute ni n’enlève rien à l’histoire. Dans d’autres cas, des infos qui contredisent d’autres parties du textes, ou qui enrichissent les personnages avec des détails inventés… Dans d’autres cas encore, des bouts de texte provenant d’autres œuvres connues qui n’ont rien à voir, ou des ajouts personnels farfelus, ou des bouts de leçon de maths. Si vraiment on est quelqu’un de sournois, on peut aussi intégrer dans certains textes les copy-pasta qui circulent sur internet… Comme ces soit disant extraits de 1984 qui paraissent très prophétiques et qu n’apparaissent pas dans le roman.

61. S’entraîner pour devenir astronaute. Une fois qu’on est dans l’espace, péter (bien fort) dans la combinaison alors qu’on est en ligne avec la terre pendant une réparation importante retransmise en live. De quoi devenir une vraie star sur youtube et 4chan.

62. Réaliser un court-métrage qui contient, dans le décor et dans les dialogues, des indications un peu cachées (mais pas trop) permettant de retrouver dans la ville (ou sur internet pour que ce soit accessible au plus grand nombre) un trésor caché (c’est quand même plus rigolo si c’est IRL).

63. Confectionner un décor en papier et carton. Utiliser une petite caméra pour filmer dedans comme si on se promenait à pied dans ce décor. Rajouter à ça des bruitages réalisés à partir de froissement, déchirures de papier, etc. Un truc qui peut faire un peu ASMR au début, mais qui se termine avec une grosse tempête (prévoir un ventilateur et éventuellement un arrosoir).

64. Monter une expédition auprès du mur de glace qui entoure la Terre Plate. Prévoir de quoi escalader (et au moins plusieurs goûters) pour aller voir ce qu’il y a derrière. Prendre aussi une bonne perceuse au cas où il faudrait percer le dôme (le « firmament » biblique). Attention aux patrouilles de la NASA et de la Navy.

65. Récupérer de vieux bouquins nazes (ex : Marc Levy), les découper en pleins de petits morceaux (façon cut-up de Gysin et Burroughs). Réarranger des histoires en mixant différents livres. Constater que c’est toujours de la merde et les brûler en chantant.

66. Tenter la même chose avec de vieux jeux de société. Par exemple : combiner un Monopoly avec un La Bonne Paye et/ou un Docteur Maboul (la case « Parc Gratuit » devient peut-être un moment où il faut réaliser une opération pour être sauvé d’un accident, et si on se rate la mutuelle ne couvre pas bien les frais et on perd beaucoup d’argent).

67. Enregistrer une émission audio type podcast durant laquelle les intervenants changent parfois d’identité pour adopter celle d’un des autres intervenants (X devient Y et tâche de prendre son caractère, son passé, ses avis, etc. sans chercher à imiter sa voix). Ne pas verbaliser du tout la chose, juste laisser les auditeurs et auditrices dans le doute permanent du « qui est qui, bordel ? »

68. Effectuer une traversée de l’Atlantique. Passer par l’un des cinq continents de plastique (y’en a pour tout le monde, le plus grand fait 6 fois la taille de la France mais c’est dans le Pacifique, tant pis). Y récupérer quelques saloperies pour les ramener sur le continent et les mettre dans une poubelle jaune (enfin de la couleur du recyclage là où on arrive).

69. Rédiger un Livre Dont Vous Êtes le Héros basé sur de la gestion de boutique, avec création de produits, simulation de résultats de vente… de quoi noter les coûts, bénéfices, etc. Considérer que certains passages ne sont accessibles qu’avec certains résultats d’entreprise, etc. (mais avec des arcs d’histoires tout aussi intéressant si la boutique ne « marche » pas bien). Pour plus de rigolitude, c’est quand même mieux si on ne parle pas d’une boutique de t-shirt au XXe siècle mais plutôt d’une échoppe médiévale, genre apothicaire, ou bien d’un garage automobile dans un monde à la Mad Max.

70. Organiser une soirée concert avec des musiciens rigolos, durant laquelle on intercale des sketches et lectures de textes entre chaque musique ou chanson. Plus on avance vers la fin plus c’est de la musique (et de plus en plus dansante). Pendant toute la soirée, dans un coin de la scène, deux personnes sont en plein bras de fer. Parfois l’une d’entre elles semble sur le point de gagner mais à chaque fois ça repart vers le centre et elles peuvent faire des grimaces d’effort voire grommeler un peu (mais pas trop fort, faut qu’on entende les textes et les chansons). La soirée se termine de manière abrupte (la régie coupe tout le son et la lumière en une seconde) lorsque l’une de ces deux personnes en a marre et met fin au bras de fer en lâchant un grand cri de victoire.

71. Concevoir et imprimer une petite série de fanzines dont certaines pages sont presque vides (alors qu’on est en plein milieu ou sur la fin d’une histoire). Il y a juste écrit dessus « page à retrouver dans le fanzine X » (où X est le nom d’un autre numéro de la même série). Quand on va voir l’autre numéro, au final plusieurs pages peuvent convenir mais suivant celle qu’on prend le sens de l’histoire est changée. Les pages disposent de petites lignes pointillées invitant au découpage et au collage. Pour plus de modularité et d’esthétique, les blocs à découper/coller peuvent être plus petits qu’une page. Chaque fanzine « de base » (premier de la série) finit donc par être unique, nourri des autres (qui, eux, disparaissent, dévorés par les trous).

72. Rédiger une histoire de plusieurs milliers de signes qui est imprimée sur une longue bande de papier qu’on n’a pas d’autre choix que d’enrouler pour la ranger (constituée de bandes collées les une aux autres). Il n’y a qu’un seul « point » et que des virgules ou point-virgules au milieu de cette longue phrase.

73. Rester dans un champ avec des vaches la nuit pour se faire enlever par extra-terrestres et récolter une sonde dans le cul. Puis l’extraire et la faire démonter et analyser par des ingénieurs en électronique. Déposer un brevet pour devenir riche (mais essayer de trouver un autre usage à cette technologie, quelque chose de plus vendeur).

74. Composer un morceau de « drone music » basé sur l’enregistrement audio du suicide collectif de Jamestown (méconnaissable à cause de ralentissements extrêmes, de dégradations légères et autres procédés). Voir si ça donne un morceau plus déprimant qu’un autre composé sur les mêmes méthodes mais à partir d’un conte gentil lu par un enfant.

75. Si on peut mettre la main sur un aquarium d’occase pas cher, le remplir avec des poissons et des algues en origami. Entretien minimal garanti !

76. Beaucoup de méditations sont basées sur un mantra, un détachement des pensées, un scan corporel, des visualisations ou une concentration sur le cœur. Essayer de pratiquer pendant plusieurs mois une méditation centrée sur l’orteil central du pied gauche pour voir si ça donne quelque chose d’intéressant ou si c’est nul.

77. Devenir anglais. Se jeter dans un volcan.

78. Acheter à plusieurs une vieille ferme. Déposer des demandes de subventions pour redynamiser la campagne. Organiser des ateliers à la cool pour faire plaisir aux gens du coin. En profiter pour prélever l’ADN de tout le monde. S’associer aux raëliens pour réaliser des clones de chaque habitant. Les élever en secret dans le respect du Grand Spaghetti Volant. Quand ils sont matures, assassiner les gens du coin pour les remplacer par les clones. Déclarer la zone nation indépendante, et premier état pastafarien du monde. Commencer une longue croisade génocidaire contre toutes les autres croyances. Débuter l’action par des actes de piraterie le long des autoroutes visant à récolter des fonds et ralentir le réchauffement climatique.

79. Choper du matériel de hacking biologique. Apprendre à stocker ses données dans son propre ADN plutôt que dans le cloud ou sur des clés USB (has been). Manger bio et ne pas fumer pour limiter les mutations du patrimoine génétique. Éventuellement, recourir à une entreprise privée de décodage génétique et en profiter pour préparer juste avant un petit message à leur attention (du genre « celui qui lit ça est un con. »)